Le dernier gentleman


sisi!

« J’ai croisé des rigolos dans ma courte vie, mais jamais du style de Jean Daniel. »

Cet après midi là, deux potes et moi nous nous sommes rendus de l’autre côté de la ville, dans un quartier sympathique pour tuer le temps avec des potes. On les a trouvé sous un hlm, l’un d’eux tenant une bouteille de pastis à la main. On passa un verre à chacun, puis on servit l’alcool dilué dans du jus de pommes ou celui d’ananas au choix. Nous étions en tout au nombre de 6, debout là à boire, et à causer pour tuer le temps. Puis, Jean Daniel a prit la parole. Déjà quand tu le vois physiquement, jean Daniel, tu sens que c’est une personne qui en a gros le cœur, et sa manière de parler, les sticks de dégoûts qui s’affichent sur ses lèvres quand il parle, son accent de soulard et ses yeux dans les brumes alcooliques, le rendent immédiatement familier et sympathique. Quand tu l’entends parler tu sens le prolétaire qui en a plein les couilles, ou plutôt plein le cul de la société, et qu’il s’y sent bien lui, à faire claquer les mots avec cette nonchalance naturelle qui lui va si bien, cette nonchalance que les comiques actuels essayent en vain d’obtenir dans leurs ketchs, chez Jean Daniel, parole de Rigo c’est naturel. Jean Daniel qui parle, avec sa familière mine de dégoût aux lèvres:

-J’écris à la pute de venir pour qu’on nique, elle me fait perdre mon temps sur MSN. « Tu sais, jean Daniel j’ai peur de blesser ton grand frère, s’il apprend que toi et moi on a une relation alors que je suis sensé être avec lui; » c’est-ce que m’a écrit cette salope dans son message. Dit Jean Daniel (rires des autres). Moi je me fais saigner le cerveau en écrivant à cette pouf, et elle me fait perdre mon temps à blanc. Elle pensait vraiment que Thierry (son grand frère) se mettrait en colère pour elle si je la baisais, cette connasse! (rires). Comme si mon frérot tenait à elle et voulait se caser avec elle. Thierry est comme ça, il nique plein de femmes sur internet et s’en bat les couilles. Elle croyait vraiment que ça y est, c’était l’amour de sa vie. (rires). J’ai fini par l’embobiner, et par la faire entrer dans mon appart au cinquième (Jean montre son appart d’une main mal assurée de soulard). Je l’ai tronché cette chiennasse, puis elle m’a dit: » Ne le dis pas à Thierry si te plait, ça doit rester entre nous  » :

-Oohh! Ferme ton cul je lui ai répondu! (rires généralisés). Tu crois vraiment que tu comptes pour mon frère? Eh bien, tu te fous le doigt dans l’œil ma vieille! (rires). Jean Daniel commence à s’énerver; pour se clamer il avale une gorgée d’alcool, puis il reprend la parole:

-Mon frérot m’a téléphoné le soir pour me dire:  « Oohh! Jean Daniel, comment tu parles à ma maitresse oh? » Moi j’ai répondu: « Demande lui c’est elle quia commencé. » J’ai fini par embobiner mon frérot puis on a fait la paix. Plus tard, il m’a téléphoné pour dire que la pouf était une capricieuse, et a dit: « Ah! Tia bien fait de la niquer cette conne! » (rires). Puis une autre personne a prit la parole, mais pas pour longtemps; car nous étions tous sous l’emprise de l’authenticité émanant de ce jeune homme âgé d’environ vingt sept ans, et moi personnellement, j’aurais écouté ses paroles toute une journée sans m’ennuyer. Jean Daniel reprit la parole:

La dernière fois que je suis parti au festivale d’Avignon, j’iétais tout péter oh; pastisse, Jacques Daniele, whisky et autres. Dans la boite alors, je n’en parle même pas fada. Me voilà qui dance, et voilà qu’une bête de Chocha, bonne et sexy vient frotter son cul contre mon vier. Tout de suite j’iai bandé. Et je ne sais plus comment le lendemin je me suis retrouvé dans son lit. Je ne me souvenais plus de rien oh, sauf que j’iavais croisé une femme bonne en boite de nuit. « Alors bien dormi? M’a demandé la chochtia; » je gainche comme ça, je ne vois pas une vieille moche et fripée, avec des yeux de hiboux qui me regardent, et j’iai crié en sautant hors du lit, ahrrr! Comment j’ai pu troncher avec ça? (méga éclats de rires). La chochtia s’énerve en me disant: « C’est une belle façon de parler aux dames ça! Déjà, on ne dit pas tronché, mais on dit faire l’amour… » Ferme ton cul! Je lui ai dis; puis j’ai ramassé mes habits et j’ai couru le plus vite que j’ai pu! (quelques s’uns s’écroule par terre de rire; une voiture claxonne, et le chauffeur fait un signe de salut à Jean). Ensuite Jean Daniel est monté chez lui et l’ambiance est retombée. Sur le chemin sur retour, Rax qu’on surnomme grosse tête a dit:

-Putin, c’est quand même un niqué Jean Daniele, il m’a explosé de rire le tonto!