Un type assis

Dans la source, y a un type assis qui s’y baigne pas, qu’observe une baleine qui ne se débat plus, qui regarde les fleurs, les rameaux, les oiseaux, à tour de rôle, par paires, figés, dans une feuille blanche qu’il remplira à son retour. Il les dessinera cette nuit, ou les nuits suivantes, tous s’y installeront. En attendant, il les voit partout, dans la tête du lion, dans le soleil des tournesols, les yeux d’un chat, deux manchots, deux faucons, deux chenilles rongeant une feuille ; par deux ils vont, comme dans une autre dimension. Le reflet de sa femme, de sa fille, et de ses deux jambes à lui, toutes quatre perdues par fauteuil roulant.